Budget 2018 et son Quiz
Tourisme
09 octobre 2014

Le pôle touristique de Tosse prend son élan

En juillet dernier, le syndicat mixte Landes Océanes réunissant le Conseil général des Landes et la Communauté de communes Maremne-Adour-Côte Sud (MACS) a décidé de lancer les études opérationnelles d’un projet de complexe résidentiel et touristique à dominante golfique situé à Tosse. L’opération, suscitée par la Fédération...
2328 vus

 Lorsqu’en 2011, la France pose sa candidature pour l’accueil de la Ryder Cup en 2018 sur le golf national de Guyancourt (Yvelines), la Fédération Française de golf entre en contact avec les collectivités locales landaises, en particulier le Conseil général et la Communauté de communes de Maremne-Adour Côte Sud (MACS). Pour espérer décrocher la prestigieuse compétition, la FFGolf doit en effet non seulement offrir des garanties pour l’accueil des épreuves sportives mais aussi présenter un vaste programme de développement et d’ouverture du golf à un public plus large.
La concurrence est sévère. L’Espagne et le Portugal sont sur les rangs. Dans le cahier des charges du comité d’organisation de la Ryder Cup, figure la création d’un complexe de nature à renforcer l’attractivité du tourisme golfique dans le pays hôte. Pour la Fédération et l’Etat (ministères des Sports et du Tourisme), c’est l’occasion de positionner la France comme destination internationale et d’envoyer un signal fort sur la qualité des parcours de golf français.
Le choix de se tourner vers le sud des Landes ne doit rien au hasard. Les Landes sont la première destination touristique de loisirs en Aquitaine. Chaque année, deux millions de touristes séjournent dans notre département. Et parmi eux, de nombreux golfeurs attirés par les parcours praticables à l’année d’Hossegor, Moliets, Seignosse, Biscarrosse ou encore Mont-de-Marsan. De 2000 à 2010, le nombre de golfeurs licenciés dans les Landes a augmenté en moyenne de 5% par an. « C’est vrai dans les Landes et un peu partout en France : la pratique se développe mais on manque de terrains » assure Brigitte Deydier, responsable de la commission Ryder Cup à la FFGolf.

Une double opportunité.
De leurs côtés, les collectivités landaises voient dans la candidature de la France à la Ryder Cup une double opportunité. D’abord celle de créer un pôle touristique majeur dans le département. La filière du tourisme « pèse » un milliard d’euros de chiffre d’affaires et emploie 20 000 personnes. Si les Landes sont devenues le premier département touristique d’Aquitaine et le treizième en France, pas question pour autant de s’endormir sur ses lauriers ! D’autant que le schéma départemental de développement touristique pointe la nécessité de doter le département d’équipements structurants pour atténuer les effets de saisonnalité et poursuivre la croissance de la filière.
Le Conseil général des Landes et la Communauté de communes de Maremne Adour Côte-Sud saisissent donc la balle au bond et propose au comité d’organisation de la Ryder Cup le site de Tosse, susceptible d’accueillir un projet de complexe résidentiel et touristique à dominante golfique.
L’idée est non seulement de construire des parcours de golf (deux 18 trous et un 9 trous) mais aussi de créer une zone résidentielle d’habitat permanent afin de favoriser la mixité fonctionnelle des équipements. Deuxième opportunité. Le secteur de MACS est faiblement urbanisé (10%) et l’emprise du projet (250 hectares) représente environ 0,4% de la surface du territoire. Mais la croissance démographique est exponentielle. En 30 ans, la population a doublé pour atteindre aujourd’hui plus de 60 000 habitants. Les besoins en logements augmentent en conséquence.

  
Environnement et habitat
Aux côtés de la Fédération Française, les deux collectivités manifestent d’emblée la volonté de conduire un projet exemplaire sur le volet sportif, touristique et environnemental, avec notamment la mise en œuvre de la charte nationale « Golf et Environnement ». A ce titre, la réutilisation d’eaux usées traitées par la station d’épuration est un signe fort en même temps qu’une démarche encore peu répandue (3% des golfs français).
En ce qui concerne le volet habitat, l’objectif est d’offrir dans la continuité du bourg de Tosse une palette diversifiée de logements allant de la villa haut de gamme au logement social, tant en individuel qu’en collectif. 
La situation géographique et les objectifs du projet séduisent la délégation menée par la Fédération française de golf venue à deux reprises dans les Landes. Exit l’Espagne et le Portugal : la Ryder Cup est attribuée à la France et la Fédération Française de golf ne cache pas que le volet landais a fortement contribué au succès de la candidature de la France.
Un enjeu économique et social
Et maintenant ? Après des études préliminaires de faisabilité, le Conseil général et MACS ont décidé, le 7 juillet dernier, de lancer les premières études opérationnelles (environnementales et économiques) sur un périmètre d’environ 250 hectares. Une large concertation publique va démarrer dans les prochaines semaines. Elle associera toutes les parties prenantes du projet mais aussi et surtout la population landaise.
L’enjeu n’est pas mince. En particulier pour l’économie locale. L’investissement est chiffré à plus de 270 millions d’euros dont 70 millions d’investissement public. Entre 200 et 250 emplois directs non délocalisables pour les seuls équipements touristiques et golfiques sont dans la balance. Sans compter les emplois indirects et induits, l’activité sur le chantier et au-delà l’attractivité d’un équipement à vocation internationale et ouvert à l’année, qui ferait sans doute des Landes la première destination golfique de France.
 

COMMENTAIRES

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Tourisme 26 janvier 2017

Le tracé landais de La Scandibérique à...

Tourisme 12 juillet 2018

Le moulin de Bénesse-Lès-Dax, le seul...

Tourisme 31 mai 2018

Vélolandes en piste

Tourisme 09 octobre 2014

Le pôle touristique de Tosse prend son élan

Tourisme 12 novembre 2015

Projet de Tosse : le dialogue avec le...

Tourisme 28 avril 2016

Année 2015 record pour le tourisme dans les...

Tourisme 19 décembre 2014

Pôle résidentiel, touristique et golfique...

Tourisme 26 juin 2014

Hervé Bouyrie : « Vers un tourisme de...