Exposition Les Mille et une vies du Samadet - 20 mai 2017 au 30 novembre 2018
Sport
10 décembre 2015

Surf : les Mondiaux 2017 dans les Landes? Avant les JO?

Le Département soutient l'idée d'organiser les prochains championnats du monde de surf en 2017 sur les vagues landaises. Entre dynamique sportive et attractivité touristique.
1906 vus
© S. Zambon | Dpt 40© S. Zambon | Dpt 40

Une quarantaine de nations et les meilleurs surfeurs du globe... Les championnats du monde de surf en 2017 dans les Landes seraient une « vitrine remarquable » qui contribuerait à « la dynamique générale du sport et au rayonnement de notre pays » tout en mettant « en exergue la France en tant que destination touristique ». Dans sa lettre adressée fin novembre à Nicolas Desforges, délégué interministériel aux grands événements sportifs, Henri Emmanuelli soutient de tout son poids l'idée d'accueillir dans deux ans les Mondiaux sur les vagues de sable landaises, avant peut-être les Jeux Olympiques de 2024 si Paris est choisie (et que le surf fait bien son entrée dans le bain olympique aux JO de Tokyo-2020). Mais pour le président du Conseil départemental, à l'instar de l'Euro 2016 de football, un tel engagement ne pourra être « concrétisé qu'avec le soutien massif de l'ensemble des partenaires institutionnels, au premier desquels l'Etat ».

Ces Mondiaux sont en fait imbriqués aux JO de 2024. En effet, dans un premier temps, la Fédération française de surf veut acquérir « la certitude d'avoir une aide conséquente dans le cadre de la candidature de la ville de Paris aux Jeux car l'Etat possède un budget pour des organisations de championnats visant à améliorer le rayonnement de la France », explique Jean-Luc Arassus, président de la FFS qui ne veut en aucun cas mettre « la fédération en danger sur sa solidité financière ».

Si en janvier, la réponse sur les subventions de l'Etat est positive, la candidature de la FFS à l'organisation des Mondiaux-2017 de l'ISA (Fédération internationale de surf), se fera alors plus précise, avec un cahier des charges permettant aux collectivités de se positionner et à la « Fédé » de faire son choix en mars. Potentiellement, cinq départements sur deux régions, l'Aquitaine et la Bretagne, sont capables d'organiser un tel événement, affirme M. Arassus, tout en ne voyant « que des points favorables sur les Landes », qui accueillent déjà chaque année début octobre la seule étape française de la World Surf League sur les spots d'Hossegor-Seignosse.

Pour Henri Emmanuelli, le soutien à ce projet fait par ailleurs « écho au plan de développement du surf porté par la collectivité depuis de nombreuses années », de l'accompagnement des plus jeunes jusqu'au plus haut niveau, dans un département qui a également assuré la maîtrise d'ouvrage du siège de la FFS à Hossegor et d'une Académie du surf et des activités du littoral à Soustons pour un investissement total de 2,7 millions d'euros. En attendant le projet de vague artificielle. Mais posséder une telle vague ne sera pas nécessaire pour obtenir les Mondiaux ou les JO qui se disputeront en milieu naturel, précise M. Arassus, elle sera en revanche « obligatoire dans l'évolution de la discipline, notamment pour s'entraîner».  

COMMENTAIRES

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Sport 30 octobre 2017

Surf : les Landes, destination JO-2024 !

Sport 10 décembre 2015

Surf : les Mondiaux 2017 dans les Landes?...

Sport 05 octobre 2015

30 ans de randonnées, ça se fête !

Sport 13 mai 2015

Les Tinhous vainqueurs du XL Raid des grands...

Sport 02 juillet 2014

Des écoles de surf de haute qualité

Sport 06 juillet 2014

"Oublier qu'on est handicapé" grâce au sport

Sport 30 janvier 2015

Les « givrées » tiennent leur Cap Horn

Sport 03 décembre 2018

Pour une pratique du sport encore mieux...