Sécurité sur les routes départementales | Soyez zen, ralentissez
Sport
03 décembre 2018

Pour une pratique du sport encore mieux encadrée

En lien avec l'Université de Bourgogne, une thèse sur les comportements déviants des acteurs du sport est menée dans les Landes. Objectif : développer de meilleures pratiques.
430 vus
© S. Zambon | Dpt40© S. Zambon | Dpt40

En lien avec l'Université de Bourgogne, une thèse sur les comportements déviants des acteurs du sport est menée dans les Landes. Objectif : développer de meilleures pratiques.

La pratique du sport est assurément bonne pour la santé, en plus d'être épanouissante. Mais pour certains, du fait de blessures physiques ou morales ou d'une pression trop forte sur les épaules, elle peut être parfois moins positive qu'on voudrait le croire. Il y a deux ans, lors des Etats généraux du sport, « la place du sport dans les parcours jeunesse a été abordée de façon critique, pour s'intéresser à cette part d'ombre », relate Philippe Courtesseyre, directeur de l'Education, Jeunesse et Sports dans un département qui accueille 25 000 jeunes de moins de 15 ans dans ses clubs.

Douleur et performance

La réflexion est aujourd'hui prolongée par l'accueil sur notre territoire d'un doctorant de l'Université de Bourgogne spécialisé en la matière et dont la thèse est cofinancée par le Département, le mouvement sportif landais et l'Etat. C'est Julien Pellet qui mène ce projet de recherche dont les principaux objectifs sont d'identifier les comportements déviants observables en compétition, d'étudier les conséquences sur les joueurs à tous niveaux de pratique, de comprendre les mécanismes sous-jacents, d'utiliser ces connaissances en vue de former les entraîneurs et éducateurs, et de sensibiliser le monde sportif (politiques, parents, dirigeants de club, etc.), pour in fine proposer des leviers à destination des structures et de leurs encadrements. Son travail a démarré par de longs et nombreux entretiens avec les acteurs landais : « pour vous, qu'est ce qu'un comportement déviant ? Quelles en sont les causes ? Jusqu'où peut-on cautionner et accepter ces comportements ? Peut-on ignorer la douleur pour pousser à la performance ? », détaille le chercheur qui s'intéresse à la gestion des émotions, aux phénomènes psycho-sociaux et à la prévention des excès et dérives.

Formation des encadrants

« Certains, dans le milieu, parlent de violences physiques ou verbales, de dégradation d'autrui et souvent d'omerta ; le mot 'rabaisser' ressort aussi énormément des entretiens », indique-t-il. Dans cette relation émotion-performance, il s'agit donc de s'investir sur le bien-être du sportif, en proposant notamment, dans les prochaines semaines, des formations à thèmes : bien réussir un stage de cohésion, créer un climat motivant, favorable à l'entraînement, faire des discours de début de mach pertinents, etc. Comme une boîte à outils pour les encadrants, souvent bénévoles et peu formés, afin d'offrir le meilleur contact possible avec les jeunes et leur famille dans les clubs sportifs landais.

COMMENTAIRES

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Sport 30 octobre 2017

Surf : les Landes, destination JO-2024 !

Sport 10 décembre 2015

Surf : les Mondiaux 2017 dans les Landes?...

Sport 05 octobre 2015

30 ans de randonnées, ça se fête !

Sport 13 mai 2015

Les Tinhous vainqueurs du XL Raid des grands...

Sport 02 juillet 2014

Des écoles de surf de haute qualité

Sport 06 juillet 2014

"Oublier qu'on est handicapé" grâce au sport

Sport 30 janvier 2015

Les « givrées » tiennent leur Cap Horn

Sport 03 décembre 2018

Pour une pratique du sport encore mieux...