Exposition
Société
28 janvier 2016

Virus aviaire : canetons de retour en mai et indemnisations en cours

Pour faire face au choc du vide sanitaire, le gouvernement a annoncé les premières indemnisations pour les accouveurs et éleveurs.
2609 vus
© Dpt 40© Dpt 40

Depuis le 18 janvier, plus aucun nouveau caneton ne peut entrer dans aucune exploitation et d'ici courant avril, toutes seront désertes à l'issue des derniers cycles de production des palmipèdes encore présents dans les élevages. Conséquence très visible du vide sanitaire - qui concerne aussi les basses-cours des particuliers -, décidé par le gouvernement dans 18 départements pour éradiquer le virus aviaire. Mardi à l'issue d'une réunion au ministère de l'Agriculture avec les acteurs de la filière gras, Stéphane Le Foll a précisé que l'objectif de reprise d'activité était fixé à début mai. Un soulagement pour beaucoup alors que juin avait été initialement évoqué.

Compenser les pertes

Le ministre a également annoncé une indemnisation des éleveurs et accouveurs du grand Sud-Ouest, les premiers touchés, à hauteur de 130 millions d'euros (Etat + fonds européens) pour compenser les pertes de revenus, dans l'attente d'indemnisations complémentaires pour les autres opérateurs. Les conséquences globales d'un arrêt de production de trois à quatre mois sont extrêmement lourdes, et se chiffrent à environ 300 millions d'euros de perte de chiffre d'affaires sur la zone entière dont 100 millions d'euros pour les seules Landes, premier département producteur (11 millions de palmipèdes en élevage dans 950 exploitations landaises, dont 8 millions en gavage chaque année).

Pour détailler le plan aux accouveurs, éleveurs, gaveurs, vétérinaires, transporteurs, conserveurs et transformateurs, une réunion d'informations se tient ce jeudi à 14 h à Hagetmau (salle Aquitaine). « Dans cette crise, l'urgence est aussi de rassurer autant que possible les professionnels sur le soutien que le gouvernement va apporter » car « certains petits producteurs craignent d'être abandonnés », a expliqué Nathalie Marthien, préfet des Landes qui organise cette séance d'explications avec la Chambre d'agriculture.
Face à un « choc d'une ampleur sans égal à ce jour pour la filière foie gras », ces premières mesures vont en tout cas « dans le bon sens », a réagi Henri Emmanuelli qui avait écrit la semaine dernière à M. Le Foll pour lui demander de veiller au respect des productions traditionnelles et fermières.

Biosécurité

Les spécificités de ces modes de production devraient être notamment prises en compte dans un cahier des charges de biosécurité spécifique aux Labels rouges et producteurs fermiers qui sera détaillé la semaine prochaine. Les nouvelles normes sanitaires seront également coûteuses. En visite dans une ferme de Toulouzette samedi dernier, Alain Rousset a promis que la région qui a mis en place une cellule de crise pour une aide personnalisée aux sociétés en difficulté et des formations pour les salariés en chômage technique, accompagnerait ces investissements au travers de son Plan de compétitivité et d'amélioration des exploitations agricoles. Le département qui a débloqué une enveloppe de 550 000 euros, soutiendra aussi la filière sur ces règles d'hygiène à venir. « On interviendra en accord avec la région pour la mise en place de sas et autres nouveautés sur le plan de la biosécurité », a assuré Odile Lafitte, en charge des questions agricoles au Conseil départemental. Avec en ligne de mire la future technopôle AgroLandes à Haut-Mauco où « on pourra développer la recherche sur des modes de production ultra-sécurisés ».

COMMENTAIRES

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Société 17 mai 2017

Henri Emmanuelli, immortel à l’Assemblée...

Société 27 septembre 2018

Les Jardins de Nonères essaiment dans le...

Société 01 décembre 2016

Le Village Landais Alzheimer prend forme

Société 06 décembre 2017

Enfant prodige battue devenue médecin de la...

Société 06 octobre 2016

L'Institut du thermalisme de Dax
au...

Société 15 novembre 2017

« La Petita Moleta », l’insertion se met...

Société 20 octobre 2016

Menus 100 % landais au collège de Tartas...

Société 22 mars 2018

Hommage à Henri Emmanuelli un an après sa...