Découvrez le Pack XL Jeunes
Société
10 janvier 2018

Un robot de téléprésence pour la classe à distance

A la maison ou depuis l'hôpital, de jeunes Landais peuvent profiter de robots de téléprésence pour être en cours et même en récréation. De quoi rester en contact avec les copains et l'école, malgré la maladie ou l'accident.
599 vus
L. Gallon (enseignant-chercheur, porteur du projet), F. Dubergey (coordinatrice SAPAD des Landes) et l’un des 7 robots de téléprésence. ©  S. Zambon | Dpt 40L. Gallon (enseignant-chercheur, porteur du projet), F. Dubergey (coordinatrice SAPAD des Landes) et l’un des 7 robots de téléprésence. © S. Zambon | Dpt 40

A la maison ou depuis l'hôpital, de jeunes Landais peuvent profiter de robots de téléprésence pour être en cours et même en récréation. De quoi rester en contact avec les copains et l'école, malgré la maladie ou l'accident.

Grâce à cette expérimentation menée par l'IUT de Mont-de-Marsan et les PEP40 avec le Service d’aide pédagogique à domicile (SAPAD), il y a jusqu'à présent sept robots mobilisables dans le département, et sans doute bientôt d'autres. Des robots très maniables, légers, avec leur micro et caméra sur tablette et roulettes, commandés à distance via le téléphone ou l'ordinateur du jeune temporairement empêché qui se retrouve ainsi virtuellement au milieu de ses camarades et enseignants.

Avec l'entreprise marseillaise conceptrice Axyn, désormais préférée à l'américaine Double, les responsables du projet landais adaptent l'outil : scanner intégré pour recevoir des documents directement par le professeur, petit flash pour attirer l'attention au lieu de lever la main, son amélioré pour éviter les bruits parasites de la classe...

Dans les collèges, les lycées ou l'IUT, cette technologie permet d’éviter la double peine : maladie + exclusion scolaire. Et les perspectives sont nombreuses. Ainsi, est en réflexion avec le collège Victor-Duruy de Mont-de-Marsan, la possibilité d'utiliser ce robot au club de théâtre ou d'échecs. Bref, tout faire pour maintenir ces jeunes dans la vraie vie autant que possible.

COMMENTAIRES (1)

cela me parait être un outil exceptionnel pour l’épanouissement des élèves momentanément malades, cet outil leur permettra de garder le contact, et de ne pas être largué. bien sur en amont super, mais en aval cela va demander beaucoup d’investissement humain.je souhaite toute sa réussite à ce beau projet
diewto
 

ARTICLES LES PLUS LUS

Société 17 mai 2017

Henri Emmanuelli, immortel à l’Assemblée...

Société 01 décembre 2016

Le Village Landais Alzheimer prend forme

Société 06 décembre 2017

Enfant prodige battue devenue médecin de la...

Société 06 octobre 2016

L'Institut du thermalisme de Dax
au...

Société 20 octobre 2016

Menus 100 % landais au collège de Tartas...

Société 15 novembre 2017

« La Petita Moleta », l’insertion se met...

Société 02 février 2015

Les contours du village Alzheimer se précisent

Société 22 septembre 2016

Michel Guérard et son «canard déchaîné»