Exposition La révolution française aux Archives départementales des Landes
Société
29 juin 2017

Les bailleurs sociaux se fédèrent pour produire plus et mieux

Le partenariat signé lundi 26 juin entre le Département, XL Habitat, l'Arosha et six bailleurs sociaux, est une démarche innovante pour mieux produire plus de logements sociaux.
1291 vus
© S. Zambon | Dpt 40© S. Zambon | Dpt 40

Le partenariat signé lundi 26 juin entre le Département, XL Habitat, l'Arosha et six bailleurs sociaux, est une démarche innovante pour mieux produire plus de logements sociaux.

Actuellement quelque 400 logements sociaux de plus sont proposés chaque année dans les Landes, des constructions qui dépendent du nombre d'agréments définis par les services de l'Etat en fonction des besoins des territoires. Face à la forte croissance démographique (+1,5 %/an depuis 10 ans) et au vu des zones en tension sur la côte autour de Biscarrosse, et de Soustons à Tarnos, les Landes vont bientôt passer à la vitesse supérieure dans un département où 7 000 demandes de logements sont en attente sur un parc social de 12 000 toits à ce jour (dont 10 000 gérés par XL Habitat).
Le nombre d'agréments de l'Etat ayant progressé, « l'objectif est aujourd'hui d'accroître la production autour de 600 logements par an », a expliqué Xavier Fortinon, président du Conseil départemental.

Travailler de concert

L'innovante convention de partenariat pour le développement du logement social, signée lundi 26 juin 2017, devrait y aider : pour la première fois, XL Habitat, l'Arosha (Association régionale des organismes sociaux pour l'habitat en Aquitaine) et six bailleurs sociaux* se sont fédérés, sous la houlette du Département, pour « limiter une concurrence parfois contre-productive », selon M. Fortinon.  Il s'agira désormais de « travailler de concert quand une commune fait part de ses besoins, afin d'améliorer l'offre et d'avoir une réponse adaptée ». Chaque bailleur a en effet ses spécificités, l'un plutôt sur le locatif, l'autre plus sur l'accession sociale à la propriété. Le Département s'est, de son côté, engagé à étendre sa politique de garanties d'emprunt.
« Les bailleurs ont compris l'enjeu de se fédérer, car c'est ensemble qu'on peut faire quelque chose de cohérent », s'est félicitée Martine Jardiné, vice-présidente de l'Arosha, lors d'une conférence de presse commune à l'Hôtel du Département. « Le principe est simple : on ne fait rien sans en parler aux autres, c'est essentiel notamment sur les secteurs tendus », a résumé Bertrand Bourrus du COL.
80 % des demandes de logements s'expriment là où le foncier est le plus rare et le plus cher, c'est-à-dire sur la côte, et dans une moindre mesure, sur Dax et Mont-de-Marsan. Un phénomène que le Département a su anticiper avec la création en 2005 de l'Etablissement public foncier local (EPFL) qui a permis de limiter le prix du foncier, a rappelé M. Fortinon. Sur les 780 hectares acquis jusqu'ici, 300 ha sont encore en stock, permettant de soutenir des collectivités qui voudraient porter de nouvelles opérations.
En tant que directeur de la Société nationale immobilière Sud-Ouest, Jean-Baptiste Desanlis a souligné qu'il était « agréable de travailler avec des collectivités locales comme les Landes qui ont de vraies stratégies sur le logement ».

* les six bailleurs : Comité ouvrier du logement (COL), SA HLM Coligny, SNI Sud Ouest, SA Gasconne HLM du Gers, Clairsienne, Habitat Sud Atlantic.

COMMENTAIRES

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Société 17 mai 2017

Henri Emmanuelli, immortel à l’Assemblée...

Aménagement 27 août 2014

XL’R : Deux départs supplémentaires sur...

ARTICLES ASSOCIÉS

Parti pris 08 octobre 2015

Sur les berges de l'Adour, la voie de la...

Société 06 juillet 2017

Le Département soutiendra la création de...

Economie 16 juin 2016

Tosse : fin de parcours pour le dialogue...

Economie 31 mars 2016

Le débat sur le projet de Tosse confisqué...

Société 29 septembre 2016

Le mieux vieillir à domicile en test

Economie 01 juillet 2014

Feu vert à la reprise de Gascogne