Sécurité sur les routes départementales | Soyez zen, ralentissez
Société
22 mai 2019

Le Département se mobilise pour un numérique inclusif

20 % de la population renonce à accomplir certaines tâches numériques, et notamment les démarches administratives en ligne, faute de se sentir suffisamment à l’aise sur Internet. Le Département confie à l’ALPI (Agence Landaise pour l’Informatique) l’élaboration...
442 vus
© Sébastien Zambon | Dpt40© Sébastien Zambon | Dpt40

20 % de la population renonce à accomplir certaines tâches numériques, et notamment les démarches administratives en ligne, faute de se sentir suffisamment à l’aise sur Internet. Le Département confie à l’ALPI (Agence Landaise pour l’Informatique) l’élaboration d’une stratégie de lutte contre l’exclusion numérique.

Illectronisme, c’est le terme désormais retenu pour nommer l’illettrisme numérique. C’est-à-dire la difficulté à utiliser internet dans la vie de tous les jours. Le phénomène n’est pas du tout anecdotique : il concerne un quart de la population.

À l'instar de l'illettrisme, qui qualifie les personnes qui n'ont pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture, de l'écriture, du calcul, des compétences de base, pour être autonomes dans les situations simples de la vie courante, l'illectronisme s'applique aux personnes qui ne maîtrisent pas ou mal les outils informatiques et les contenus sur internet.

À l'heure où la société se numérise de plus en plus, où les services publics se modernisent en dématérialisant nombre de démarches sur internet, il y a urgence à se soucier de ces personnes en difficulté.

Le Département des Landes a donc confié à l’Agence Landaise pour l’Informatique (ALPI) le soin d’élaborer une stratégie d’inclusion numérique dont l’objectif principal a été rappelé, mardi 21 mai, par Xavier Fortinon, devant les partenaires d’un comité de pilotage.

« Au-delà du taux d’équipement, il convient de rendre accessible à tous les opportunités du numérique en accompagnant ceux qui sont en difficulté. Nous devons aussi rendre plus visible et lisible l’offre de services en ligne» a expliqué le président du Conseil départemental alors que le Département vise le très haut débit pour tous les Landais à l’horizon 2022.

Renaud Lagrave, le directeur de l’ALPI, a indiqué que l’agence serait accompagnée dans sa mission par Emmaüs Connect, spécialiste de la médiation numérique. «  Nous avons recensé 200 points d’accès numériques dans les Landes : ateliers informatiques, médiathèques, maisons de services au public, tiers lieux… Il faut maintenant qualifier l’offre de ces points d’accès avec un objectif de structuration et d’animation. »

Un chantier ambitieux, qui devrait aboutir à la fin de l’année par la constitution d’un réseau départemental de l’inclusion numérique.

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Société 17 mai 2017

Henri Emmanuelli, immortel à l’Assemblée...

Société 27 septembre 2018

Les Jardins de Nonères essaiment dans le...

Société 01 décembre 2016

Le Village Landais Alzheimer prend forme

Société 06 décembre 2017

Enfant prodige battue devenue médecin de la...

Société 06 octobre 2016

L'Institut du thermalisme de Dax
au...

Société 15 novembre 2017

« La Petita Moleta », l’insertion se met...

Société 20 octobre 2016

Menus 100 % landais au collège de Tartas...

Société 22 mars 2018

Hommage à Henri Emmanuelli un an après sa...