Bien vieillir dans les Landes - Téléalarme
Société
14 septembre 2017

Contrats aidés : « Un abandon des personnes les plus fragiles »

Plus d’un millier de personnes risquent de perdre leur emploi aidé dans les Landes d’ici la fin de l’année. La suppression par l’Etat des contrats aidés est une décision « brutale et lourde de conséquences » avertit Xavier Fortinon avec quatre autres présidents de Départements de Nouvelle-Aquitaine.
1623 vus
© Pôle Emploi© Pôle Emploi

Plus d’un millier de personnes risquent de perdre leur emploi aidé dans les Landes d’ici la fin de l’année. La suppression par l’Etat des contrats aidés est une décision « brutale et lourde de conséquences » avertit Xavier Fortinon avec quatre autres présidents de Départements de Nouvelle-Aquitaine.

Cinq présidents de Départements de la Nouvelle-Aquitaine, tous de gauche, dont Xavier Fortinon pour les Landes, dénoncent les conséquences de la suppression des contrats aidés décidés par le gouvernement (1). Selon eux, « cette décision, dont les Françaises et les Français les plus fragiles sont les principales victimes, est incontestablement un mauvais coup porté aux associations et aux collectivités locales, signataires de nombreux contrats de travail de ce type. Elle est préjudiciable, de manière générale, à la vitalité de nos territoires ruraux ». Ils estiment en outre que « la fin brutale des contrats aidés va peser sur le budget des collectivités et des associations. A terme, le gouvernement ne nous laissera plus beaucoup de choix : soit dégrader le service public, soit le faire payer aux contribuables, et souvent les deux à la fois ».
Les présidents craignent les conséquences d'une telle suppression. Les effets « se font déjà sentir dans certains établissements scolaires, constatent-ils. Les conséquences seront catastrophiques dans le secteur sanitaire et social, notamment au sein des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ainsi que dans le secteur de l'aide à domicile ».

« Moins de capacités de formation et d’insertion »

Xavier Fortinon, le président du Département des Landes, avait été l’un des premiers, cet été, à tirer la sonnette d’alarme. Avec le député Boris Vallaud et les sénateurs socialistes landais, avec Hervé Bouyrie, le président de l’Association des maires des Landes et Monique Lubin, la présidente de la Mission locale des Landes, il a adressé le 17 août dernier une lettre ouverte au ministre du Travail, co-signée avec cinq associations landaises œuvrant dans le secteur socio-éducatif (2). Les signataires de ce courrier alertaient déjà sur les conséquences pour les bénéficiaires de la décision de l’Etat : « la perte d’un revenu, mais aussi moins de capacités de formation et de chances d’insertion dans un monde du travail déjà précaire. »

A fin juin, 2300 contrats aidés avaient été conclus dans les Landes dont 55 % arrivent à échéance à partir de septembre. Près de 1 300 personnes risquent donc de ne pas être reconduites dans leur emploi, d’ici la fin de l’année. Samedi 9 septembre, Xavier Fortinon, avec Boris Vallaud et Hervé Bouyrie, a pu échanger avec les responsables associatifs. Tous se sont alarmés des conséquences de la suppression des contrats aidés. Le communiqué diffusé à l’issue de de cette rencontre parle même d’un véritable « plan social  » et pointe les enjeux à la fois individuels et collectifs: «  derrière ces contrats, il y a des personnes souvent fragilisées qui peuvent développer leurs compétences, renforcer leur expérience et retrouver la confiance nécessaire à un retour durable dans le monde du travail.
Et derrière ces contrats, il y a de nombreuses associations, qui sur nos territoires mènent des actions indispensables pour renforcer la cohésion sociale, développer les solidarités, promouvoir l’éducation, le sport et la culture. »

(1) Germinal Peiro (Dordogne), Jean-Luc Gleyze (Gironde), Pierre Camani (Lot-et-Garonne) et Jean-Claude Leblois (Haute-Vienne).
(2)
Les Pupilles de l’Enseignement Public, La Jeunesse au Plein Air, La Ligue de l’Enseignement, les Francas et Profession Sports Loisirs

COMMENTAIRES

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Société 17 mai 2017

Henri Emmanuelli, immortel à l’Assemblée...

Société 01 décembre 2016

Le Village Landais Alzheimer prend forme

Société 06 décembre 2017

Enfant prodige battue devenue médecin de la...

Société 06 octobre 2016

L'Institut du thermalisme de Dax
au...

Société 20 octobre 2016

Menus 100 % landais au collège de Tartas...

Société 15 novembre 2017

« La Petita Moleta », l’insertion se met...

Société 02 février 2015

Les contours du village Alzheimer se précisent

Société 22 septembre 2016

Michel Guérard et son «canard déchaîné»