Découvrez le Pack XL Jeunes
Société
09 avril 2018

« Chacun sa vie, chacun sa réussite » : un projet innovant sur l'autisme

Petites unités de vie, accueil de jour, espace répit pour les familles... Le futur lieu d'accompagnement destiné à faciliter le passage de la vie d'enfant à celle d'adulte pourrait ouvrir en 2021 ou 2022.
2097 vus

Petites unités de vie, accueil de jour, espace répit pour les familles... Le futur lieu d'accompagnement destiné à faciliter le passage de la vie d'enfant à celle d'adulte pourrait ouvrir en 2021 ou 2022.

« Développer une initiative particulièrement innovante et collaborative dans la prise en charge de l'autisme », voilà selon les mots de Xavier Fortinon l'ambition de ce projet en phase avec le plan pour l'autisme présenté par le gouvernement la semaine dernière. Le Conseil départemental est d'ailleurs « en relation avec l'Agence régionale de Santé (ARS) Nouvelle Aquitaine pour la concrétisation en terme de structures et de financements de ce dossier », explique Francis Lacoste, directeur de la Solidarité au Département, qui imagine une ouverture en 2021 ou 2022.

Alors que dans les Landes, l'Education nationale évoque le chiffre de 100 enfants à troubles envahissants du développement (16 filles et 84 garçons) scolarisés dans le premier degré, et 59 dans le second degré, ce futur lieu qui n'est pas sans rappeler ce qui se prépare au Village Alzheimer à Dax, sera « au carrefour des domaines éducatifs, pédagogiques, sociaux, médico-sociaux et sanitaires » afin de mieux stimuler les 15-25 ans atteints de ces troubles du spectre de l'autisme (TSA). 

Construire la réussite de chacun

Trois structures différentes et complémentaires sont prévues :

  • une plate-forme de services proposerait un centre de coopération, un centre de santé et de recherche, et un accompagnement d'entrée dans la vie active. Un espace de répit permettrait aux familles des moments de détente avec aussi mise en place d'accueil spécifique pendant les week-ends et vacances, et mise à disposition de gîtes d'accueil avec d'autres parents et professionnels,
  • un hébergement à vocation inclusive offrirait une nouvelle chance aux jeunes qui n'ont pas pu bénéficier des services à un stade plus précoce de développement de leurs symptômes. Il s'agirait de petites unités de vie de 3 à 5 places ouvertes à une quinzaine de 15-25 ans pour une durée déterminée (1 à 3 ans). Objectif ? Construire un projet de réussite spécifique à chacun, en s'appuyant notamment sur les ESAT et les entreprises adaptées,
  • enfin, une structure d'accueil de jour serait proposée à des jeunes en rupture, en fin de parcours scolaire, et même à des enfants partiellement déscolarisés. Une façon d'identifier des potentiels au travers d'activités ludiques (sport, musique, bricolage, calcul, création artistique...) pour remettre ensuite l'individu en situation d'apprentissage dans une association, un club sportif ou même dans le jardin du voisin...

Globalement, le projet qui se veut ouvert le plus possible sur le milieu ordinaire, vise à maximiser les capacités des adolescents autistes, à valoriser leur estime de soi et à développer leur autonomie, afin de les mettre en situation de réussite. En espérant aussi réussir à modifier, peu à peu, le regard de la société sur l'autisme.
Une journée départementale de réflexion est organisée le 23 avril prochain à Mont-de-Marsan en collaboration avec l’Association de recherche de Castillon.

COMMENTAIRES (2)

En réponse à BX

Madame, Monsieur,

Il est fait suite à votre commentaire sur le site Xlandes.fr

Concernant les collèges privés, le Département leur verse un « forfait externat » selon les modalités prévues par la règlementation (Code de l’Education).
Aussi, pour ce qui porte sur le niveau d’enseignement relevant de sa compétence, le Département des Landes affecte nettement plus de moyens aux collèges publics que les autres Départements de l’Académie, et que la moyenne nationale.
La « géographie de l’Ecole 2017 » parue récemment, et qui reprend les statistiques (de l’Etat) les plus récentes, le démontre clairement.

 

Départements

Dépense des départements par collégien en 2014

Dépense cumulée d'investissement de 2004 à 2014 par collégien

LANDES

                 1 992,00 €

            12 028,00 €

Moyenne Ex-Aquitaine

                 1 516,20 €

              7 250,20 €

Moyenne Nationale

                 1 515,00 €

              7 521,00 €


Cordialement,

Renaud VAUTHIER
Directeur de l’Education, de la jeunesse et sports
Conseil départemental des Landes

Département des Landes
oui oui la prise en charge de l'autisme c'est important mais les moyens pour les enfants ordinaires aussi et vous continuez à financer des écoles privées tenues par des cathos ... le choix il est ou ?
bx
 

ARTICLES LES PLUS LUS

Société 17 mai 2017

Henri Emmanuelli, immortel à l’Assemblée...

Société 27 septembre 2018

Les Jardins de Nonères essaiment dans le...

Société 01 décembre 2016

Le Village Landais Alzheimer prend forme

Société 06 décembre 2017

Enfant prodige battue devenue médecin de la...

Société 06 octobre 2016

L'Institut du thermalisme de Dax
au...

Société 15 novembre 2017

« La Petita Moleta », l’insertion se met...

Société 20 octobre 2016

Menus 100 % landais au collège de Tartas...

Société 22 mars 2018

Hommage à Henri Emmanuelli un an après sa...