Informez-vous sur les routes départementales des Landes
Société
28 novembre 2017

Aux Journées de protection de l'enfance, le temps de la réflexion

Ce jeudi et vendredi, Morcenx accueille les 14e Journées de protection de l'enfance portées par le Conseil départemental des Landes et l'Association de recherche de Castillon. Paul Carrère, vice-président du Conseil départemental délégué aux affaires sociales, nous en dit plus sur la politique volontariste d'accompagnement du Département.
1593 vus
©  S. Zambon | Dpt 40© S. Zambon | Dpt 40

Ce jeudi et vendredi, Morcenx accueille les 14e Journées de protection de l'enfance portées par le Conseil départemental des Landes et l'Association de recherche de Castillon. Paul Carrère, vice-président du Conseil départemental délégué aux affaires sociales, nous en dit plus sur la politique volontariste d'accompagnement du Département.

Quel est l'objectif de ces deux journées désormais traditionnelles ?
C'est de proposer des interventions de professionnels pour accompagner, dans leur réflexion sur les situations de violences sur mineurs et adolescents, les Landaises et les Landais travaillant dans ce milieu. Nous avons l'honneur de recevoir cette année, Céline Raphaël, médecin à l'Hôpital Necker spécialiste de la maltraitance infantile et ancienne enfant battue. Globalement, il s'agit de répondre aux préoccupations des acteurs sociaux, sanitaires et judiciaires. Le maître-mot c'est soutenir le travail du réseau local, que les gens disséminés sur notre grand département, puissent se croiser, échanger sur des activités parfois difficiles à mener. Nous ferons aussi un point sur les dossiers d'actualité, comme la prise en charge des mineurs non accompagnés.

L'occasion aussi de parler des dispositifs innovants d'accueil de jeunes dans les Landes...
Oui, Eliane Mariage, psychiatre à l’Hôpital Sainte-Anne à Mont-de-Marsan viendra détailler deux dispositifs innovants et complémentaires : celui de « Bastide » et de la future Maison d'enfants à caractère social avec soins intégrés (MECSSI). L'objectif du schéma départemental 2016-2022 est en effet d'améliorer toutes les prises en charge, de continuer à être en capacité d'accueillir l'ensemble des mineurs que nous envoie la justice et de maintenir les actions éducatives à domicile au-delà des placements des enfants, afin de les remettre au mieux dans le circuit pour leur vie adulte autonome.

Ce sont finalement des journées symboles de l'action portée par le Département ?
La politique de l'enfance est un marqueur fort du Département, la protection de l'enfance a toujours été sacrée pour Henri Emmanuelli : à noter, entre autres, l'action novatrice autour du premier numéro vert enfance maltraitée créé ici. On fait partie des départements clairement en pointe en la matière. Et cela se traduit au niveau budgétaire avec 42 M€ qui y sont consacrés en 2017, un budget qui, en sept ans, a augmenté de 33 % et qui représente aujourd'hui 20 à 25 % du budget de la solidarité départementale.

Consultez le programme complet

COMMENTAIRES

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Société 17 mai 2017

Henri Emmanuelli, immortel à l’Assemblée...

Société 01 décembre 2016

Le Village Landais Alzheimer prend forme

Société 06 décembre 2017

Enfant prodige battue devenue médecin de la...

Société 06 octobre 2016

L'Institut du thermalisme de Dax
au...

Société 20 octobre 2016

Menus 100 % landais au collège de Tartas...

Société 15 novembre 2017

« La Petita Moleta », l’insertion se met...

Société 22 mars 2018

Hommage à Henri Emmanuelli un an après sa...

Société 31 janvier 2018

« Village Alzheimer » : premier coup de...