Exposition
Parti pris
01 octobre 2015

Projet de Tosse: "La réalité telle qu'elle est"

La démarche volontaire de dialogue territorial sur le projet touristique et résidentiel de Tosse va s’élargir à l’ensemble des habitants du territoire. Une première réunion publique est prévue le 9 novembre. Dans une tribune exclusive, Henri Emmanuelli revient sur les enjeux du projet et dénonce la violence du discours de certains...
4683 vus

Nous avons placé 2015 sous le signe d’un optimisme volontariste. Non par vanité, mais par nécessité.

Après le long tunnel de la crise économique et financière, voilà qu’apparait enfin la lumière de nouveaux investissements. Des investissements de nature à créer de l’activité économique, et donc de l’emploi sur notre territoire qui en manque cruellement, comme d’ailleurs tout le reste de l’hexagone.

Quatre projets pour être précis, et une éventualité : le village Alzheimer, le technopôle Agrolandes à Haut-Mauco, le pôle glisse à Saint-Geours, le projet résidentiel et touristique de Tosse et la possibilité de deux investissements privés importants sur les berges de l’Adour.

Chacune et chacun a bien sûr le droit d’être d’accord ou non avec ces projets de développement - voire avec la nécessité de faire ou de ne rien faire - mais force est de constater qu’un seul, celui de Tosse, a focalisé une opposition brutale, systématique et sans concession.

Elle émane, au départ, d’un  collectif, qui non seulement combat le projet mais prétend « dire la réalité comme elle est » (Ce sont ses propres termes). Faut-il comprendre, dans le non-dit, que la réalité décrite  ne serait pas la vraie ? Que l’on cacherait des  choses ? Que l’on couvrirait des intérêts ? Ou bien que tout le monde connaitrait l’horrible vérité mais n’oserait la dire. On nage en pleine suspicion, dans les zones marécageuses de la présomption de complot, dans le dénigrement ! Pis, on nage en plein délire ! Pendant toute la campagne départementale ce collectif  a prétendu, avec d’autres, que le département allait investir 70 millions d’Euros dans des golfs ! Je rappelle que pour tout le développement de la station de Moliets, le contribuable landais n’a pas mis un Euro, mais qu’à l’arrivée, il y a eu un petit bénéfice !

« Ce projet serait le mien et le mien seul ? C’est faux ! »

Par ailleurs, l’argumentaire accusatoire de ce collectif, qui refuse systématiquement d’être associé à la concertation, repose sur le fait que ce projet « serait le mien et le mien seul ». Eh bien non ! Désolé, mais c’est faux.

Je voudrais juste rappeler que la destination touristique à dominante golfique figure dans le programme de développement de la Fédération française de golf et dans son dossier de candidature  à l’accueil de la Ryder Cup 2018, plus importante compétition de golf au Monde. La Fédération Française de Golf cherchait  un lieu d’implantation de cette destination dans le Sud Ouest, terre d’élection du golf. Voilà pourquoi elle est entrée en contact avec notre collectivité fin 2010.  Le « board » de la Ryder Cup s’est d’ailleurs déplacé dans les Landes.

Nous avons alors sondé plusieurs communes pour savoir si elles avaient la capacité et la volonté d’accueillir un tel projet.  Plusieurs destinations ont été étudiées dont celle de Tosse qui s’est avérée la plus pertinente. Nous n’avons forcé la main de personne.

On est donc assez loin de la lubie ou du projet qui « serait le mien et le mien seul » !!!!

Alors pourquoi ce mensonge et cette agressivité ? Au-delà de la théorie du complot, malheureusement de plus en plus fréquente chez les pourfendeurs de la démocratie élective, on peut s’interroger sur la violence des propos de ce collectif d’opposants : « démocratie bafouée, argent public dilapidé (lequel?), calculs minables… fascisme ».

Qu’est ce qui, dans mon action déjà trentenaire au service de ce département, considéré comme bien géré par tous les observateurs accrédités et compétents, justifierait ces débordements ? De grâce, qu’on me donne un exemple : il doit bien y avoir à redire sur certains sujets. J’en suis le premier convaincu. Mais que l’on cesse de calomnier dans l’innommé. Tout ce qui est excessif est certes dérisoire. Mais que des personnes prétendent défendre l’éthique politique et la démocratie en usant de propos aussi belliqueux laisse songeur.

« A ce stade la question du référendum ne se pose pas »

Reste le référendum réclamé à corps et à cris par les opposants au projet.

A ce stade et tant que le projet n’est pas mieux défini d’un point de vue technique, économique, environnemental et surtout financier, la question ne se pose pas. Dans sa globalité ce projet inclurait, s’il se concrétise, des équipements sportifs (Golfs), de l’hébergement hôtelier, des résidences touristiques, du logement intermédiaire en accessibilité (pour des locaux) et des logements sociaux. Dans quelles proportions ? On ne le sait pas précisément aujourd’hui. Avec quels financements ? Seule la définition précise du programme permettra de le dire. Faire un référendum dans ces conditions ne serait ni sérieux ni honnête. Et ceux qui le demandent le savent parfaitement.

C’est d’ailleurs tout l’enjeu de la deuxième phase du dialogue territorial, qui s’ouvre cet automne et qui vise à enrichir les études en cours en recueillant les contributions du public.      

Un dernier mot plus personnel.

J’ai toujours essayé de faire en sorte que notre département avance et si possible avec quelques longueurs d’avance. Je l’ai fait entouré d’équipes engagées et motivées, soutenu sans discontinuer par une large majorité de Landaises et de Landais. Je n’ai eu pour objectif que l’intérêt général et le souci de préparer au mieux l’avenir. Je conçois parfaitement que l’on puisse être en désaccord avec certains choix, voire en totale opposition. Mais je pensais mériter un minimum de confiance, fusse-t-elle controversée.

Quoi qu’il en soit, je reste prêt à recevoir ceux qui ne m’ont jamais demandé rendez-vous et à leur dire tout ce que je sais. A leur dire, en somme, la réalité comme elle est et comme elle pourrait être.

  • EMMANUELLI Henri
    EMMANUELLI Henri
    Député, Président du Département des Landes

COMMENTAIRES (11)

De plus, ce projet permettrait la création d'une superbe réserve foncière et éviterait le mitage des terres agricoles que l'on voit un peu partout dans ce secteur et qui de toutes les façons aurait lieu.
Claude
Tosse, quel label pour le pays basque et le sud des landes. Le golf joue et jouera un rôle important dans l'attractivité du pays. Si les golfs sont occupé par les retraités, tant mieux. Leur pays d' origine ? Peut-être les Landes mais pour beaucoup d'autres coins de France et d'Europe. Les retombées économiques de ces golfeurs aux cheveux blancs ne sont pas négligeables....certainement plus que la culture des asperges !!! L'avenir c'est Tosse.
phiphi
De source officielle vous étiez contre le projet à Azur et brutalement vous etes devenu un inconditionnel du projet à Tosse, pourquoi? Moliets, Soustons, Seignosse et Hossegor!!!! un golf tous les 10 km!!! sont-ils rentables? Hossegor surement mais les autres? En haute saison on peut jouer sans difficulté les golfs ne sont pas surchargés (sauf Hossegor) alors pourquoi ne pas agrandir celui de soustons? Le golf perd actuellement 2% de ses licenciés!! les tarifs sont très élevés entre 74 et 80 e dans les golfs landais il faut avoir de gros revenus pour pratiquer ce sport. Un conseil faites le tour des golfs ce ne sont que des retraités qui peuvent pratiquer. Alors avant de lancer un tel projet il faut une étude exemplaire.
quatro69
S'il est intéressant que les citoyens puissent se regrouper pour se faire entendre, reste que le comble de la stupidité serait de faire de l'opposition systématique à tout... Juste pour exister !!! Ce projet est à l'étude... souhaitons que les habitants soient démocratiquement consultés, mais seulement quand les études seront achevées !! Pour se déterminer en toute objectivité, il semble judicieux d'en connaître les résultats ... Qu'une soixantaine de troublions se réclamant d'une idéologie citoyenne en profite pour faire parler d'eux, ça ne les rend pas plus crédibles ou intéressants pour autant. Les citoyens sont suffisamment responsables pour voir comment les choses vont évoluer et si la consultation aura lieu... ou pas. Dans ce cas, ils en tireront les conclusions qui s'imposent et réfléchiront à deux fois avant de renouveler leur confiance à ceux qui les auront pris pour des idiots.
Cerise
Ma première réflexion , nous votons.... pour des personnes qui nous exposent leurs projets .... ce sont des élus... deuxième réflexion, nous manquons cruellement d'emplois, comme partout en France l'industrie recule, nos saisons touristiques sont très "courtes" , golf égal pour moi possibilité de saisons plus longues, plus ils y aura de golf dans un périmètre restreint plus il y aura d'attractivité pour les golfeurs, des tours opérateurs proposeront des forfaits dans le monde entier pour des séjours ici, de plus avec le baby boom, encore d'avantage.....l'eau.... l'eau du robinet viens de captage.... elle repart à la station d'épuration par les égouts... nous retraitons ces eaux souillées.... qui devient "propre... que fait on de cette eau??? .... rien.. on peut arroser un golf,des pins consomment plus d'eau à surface égale qu'un golf.... et pour finir oui il faut être vigilant , être à la pointe de ce qui se fait en écologie, un exemple piste cyclable qui produisent de l'électricité .. (en Hollande cela existe!) insérer des logements sociaux , des logements collectifs... je préfère des résidence à 2 ou 3 étages en zone boisées que ces lotissements qui s'étalent en périphérie de nos villages, sur des terres agricoles en plus! et ce collectif je ne l'entend pas sur l'arrosage du mais.. ni l'épandage de produits polluants... il me semble que là il y aurait à "faire" le buzz ...non? Alors OUI au golf et je fais confiance AUX PERSONNES QUE J AI ELUES .Nous mobiliser OUI , mais pour etre "constructifs", aller de l'avant, en restant vigilants...
didier
Un projet vital pour l'économie landaise. Une forte activité en prévision pour le BTP actuellement en berne et ce durant la réalisation de l'ensemble de cette opération. L'avenir des Landes passe par la réalisation de ce projet
Balestero
Je suis étonné que les défenseurs du statuquo croient qu'en l'absence de grand projet, il ne se passe rien, et que, donc tout irait pour le mieux dans un monde qui s'arrêterait. Non, jamais "il ne se passe rien", surtout pas dans un territoire attractif (voir la démographie), accueillant (voir les enquêtes sur les lieux où on aime vivre). On étend les villages, des espaces agricoles changent de main, de destination. Petit à petit... sans que cela vaille le coup de se placer sous le projecteur. Pourtant, mieux vaut un projet organisé, qui détend un peu la pression sur les communes littorales en donnant des atouts aux villages en retrait et donc en orientant vers l'arrière l'offre de logement que la côte a du mal à satisfaire à cause d'un foncier trop cher. Ce projet répond à un déficit de logements accessibles autrement qu'en surdensifiant le littoral; ça, c'est bon! La pratique du golf dans les Landes est moins élitiste qu'on le dit: un abonnement annuel coute nettement moins cher qu'un paquet de cigarettes par jour! Alors, riches les fumeurs? Oui, il y a des emplois peu qualifiés sur les golfs, mais il y a aussi des chômeurs peu qualifiés chez nous! Ils comptent pour rien ceux là? J'espère que le débat permettra de peaufiner ce qui peut l'être et qu'il en sortira un projet utile. J'ajoute que si, dans quelques décénnies, la mode du golf décline, on sera bien contents d'avoir conservé une réserve foncière qui pourra retourner à la forêt,l'agriculture ou la nature sauvage, selon ce que voudront nos enfants.
Nico
Entièrement d'accord , les intérêts de certains pèsent sur tout nouveau projet
Gilbert Pernin
Tout à fait d'accord avec vous ! tenez bon devant l'archaisme , l'obscurantisme , le refus du progrés et du devellopement touristique.. Ces gens là, qui ne connaissent rien au golf, n'ont aucune idée des retombées économiques d'un tel projet . Les mêmes à l'époque auraient probablement refusés l'arrivée du train ! Merci de soutenir ce grand projet . Un électeur de droite !
beniat40
Bravo Monsieur le Président ! mais vous savez bien: dénigrez, mentez, caricaturez il en restera toujours quelque chose. Que ce "collectif" organise un référendum à Moliets et demande aux commerçants, artisans, propriétaires de maisons de vacances, habitants de Moliets ..etc , s'ils souhaitent que l'on transforme le golf en cultures maraîchères bio bien sûr !
Chamisseur
je suis entièrement d'accord avec vous, l'emploi et le tourisme restent le noyau de l'économie de notre région. sûrement que ces personnes ont déjà un emploi et ne veulent surtout pas développer leur ville. pensent-ils à l'avenir de leurs enfants ?
Ced
 

ARTICLES LES PLUS LUS

Parti pris 01 octobre 2015

Projet de Tosse: "La réalité telle qu'elle...

Parti pris 08 octobre 2015

Sur les berges de l'Adour, la voie de la...

Parti pris 24 juin 2014

Landes Estivales

Parti pris 30 septembre 2014

De la réforme territoriale

Parti pris 02 avril 2015

Emmanuelli réélu à la tête du nouveau...

Parti pris 13 janvier 2015

2015 : Emmanuelli fait le vœu d'un...

Parti pris 16 janvier 2018

« La solidarité sera au cœur de notre...