Abbaye d'Arthous
Jeunesse
08 juin 2017

Jeune apprenti cherche maître d'apprentissage

Les jeunes se dirigent aujourd'hui plus facilement qu'hier vers l'apprentissage. Et c'est désormais plutôt un manque de maîtres d'apprentissage qui se fait sentir.
937 vus
© S. zambon | Dpt 40© S. zambon | Dpt 40

Les jeunes se dirigent aujourd'hui plus facilement qu'hier vers l'apprentissage. Et c'est désormais plutôt un manque de maîtres d'apprentissage qui se fait sentir.

Julien Grandsart, médaille d'or en peinture en carrosserie, Maylis Ducret en art de la table et du service. Amélie Robin, médaille d'argent en fleuriste ou encore Aymeric Liagre en installateur sanitaire. Ils sont au total 68 apprentis à avoir obtenu, vendredi 2 juin à l'Hôtel du Département, un prix dans 16 spécialités du concours « Un des meilleurs apprentis des Landes ». Une quarantaine d'entre eux ont, en plus, reçu des distinctions également bien méritées au niveau régional.
Le président du Conseil départemental Xavier Fortinon les a accueillis et en a profité pour souligner l’importance de l’apprentissage : « des formations qualifiées qui ouvrent les portes à de belles carrières professionnelles. Voilà tout le sens de notre engagement à vos côtés ! »

Des manques dans le bâtiment ou en salon de beauté

Ce concours, mis en place en 1995 et organisé par le Groupement des Landes des Meilleurs ouvriers de France (MOF) a pour but de promouvoir les métiers de l'artisanat tout en favorisant l'émulation de ces élèves en formation professionnelle. Une filière qui a longtemps pâti d'une mauvaise image mais qui redore son blason et attire à nouveau les jeunes, notamment dans l'agroalimentaire ou l'automobile où il y a aussi de la demande côté entreprises.
Les effectifs sont d'ailleurs plutôt en augmentation avec, à la rentrée 2016, 755 apprentis landais (75 % de garçons). « On réussit peu à peu à montrer que l'apprentissage, c'est l'excellence et qu'on peut réussir sa vie sans études longues », explique Didier Courtade, responsable à la Chambre de Métiers et de l'Artisanat des Landes.

Transmettre son savoir-faire

Mais dans le contexte actuel, « on a plutôt un manque de maîtres d'apprentissage, notamment dans certains secteurs en tension du bâtiment ou dans des métiers de service comme la coiffure ou l'esthétique », poursuit-il. Aussi « nos actions et nos efforts en 2017 ont porté sur les chefs d'entreprise » car certains jeunes sont obligés d'aller dans les Pyrénées-Atlantiques, en Gironde et dans le Lot-et-Garonne pour se placer, ce qui leur pose des problèmes logistiques et financiers.
Les Landes comptent près de 9 000 entreprises artisanales dont 2 669 auto-entrepreneurs. Cette vague d'auto-entrepreneuriat depuis quatre ou cinq ans participe aussi d'un potentiel d'apprentissage en moins, selon M. Courtade. La Chambre de Métiers a donc chargé deux développeurs d'apprentissage de faire la promotion de la filière auprès des entrepreneurs landais, sachant que la rémunération d'un apprenti varie de 25 % à 80 % du Smic, et que grâce aux multiples aides,  le coût moyen mensuel pour le patron  peut descendre à 80 €. Mais au-delà de l'argent, il est aussi et surtout, beaucoup question de transmission dans des métiers dont le savoir-faire parfois disparaît. De quoi imaginer à terme de belles reprises d'entreprises : « passer la main à un jeune, c'est tout un symbole », conclut M. Courtade.

Pour devenir maître d'apprentissage ou trouver une entreprise recherchant un apprenti, www.cma-landes.fr , Rubrique Se former

COMMENTAIRES

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Jeunesse 01 septembre 2015

Le collège de Labrit a ouvert ses portes

Jeunesse 02 septembre 2014

"Le meilleur investissement, c'est la...

Jeunesse 21 septembre 2017

Le Département renouvelle son engagement...

Jeunesse 02 septembre 2016

Collège de Mugron : «joyeuse» rentrée...

Jeunesse 30 juin 2014

Le Département adopte sa nouvelle politique...

Jeunesse 04 juillet 2014

1 200 collégiens supplémentaires dans les...

Jeunesse 05 septembre 2017

Une rentrée scolaire offensive au collège...

Jeunesse 09 février 2017

Collégiens citoyens, à vos micros !