Abbaye d'Arthous
Economie
29 octobre 2015

Le nouveau souffle du tourisme landais

Davantage de touristes, de nuitées et de chiffre d'affaires. Le tourisme landais a connu une embellie à l'été 2015. Une dynamique est en marche. Elle passe par un nouveau cycle d'investissements. Les leviers financiers existent.
2900 vus
Plage de Messanges © S. Zambon | Dpt 40Plage de Messanges © S. Zambon | Dpt 40

Avec 2 millions de touristes, qui séjournent chaque année dans le département, les Landes sont la première destination touristique d’agrément d’Aquitaine et le premier département thermal de France. En haute saison, l’emploi touristique direct et indirect s’élève à près de 20 000 personnes, saisonniers compris, pour un chiffre d’affaires d’environ 1 milliard d’euros. Autant dire que le bilan de fréquentation de la saison est attendu avec fébrilité, des rives de l’Adour aux confins des Grands Lacs.

S’Il faudra patienter jusqu’à la fin de l’année pour avoir des chiffres précis et définitifs,  les grandes tendances sont désormais connues et elles sont très positives. Il est vrai que la saison avait bien commencé, avec un temps chaud et ensoleillé en mai et juin. Juillet n’a pas failli et de début août à fin septembre, les touristes français et étrangers étaient au rendez-vous.

« Les Landes vont retrouver les bons chiffres de 2013 avec 22 millions de nuitées, confirme Hervé Bouyrie, président du Comité départemental du tourisme.  L’attractivité  de notre littoral se renforce et le tourisme environnemental avec Arjuzanx,  Marquèze ou le Marais d’Orx se développe. Une nouvelle dynamique est en train de se créer autour de la destination Landes. »

Les professionnels sont sur la même longueur d’onde. 65 % d’entre eux estiment que la fréquentation a été supérieure à 2014. Mieux, 89 % considèrent que leur chiffre d’affaires sera équivalent ou supérieur à l’an passé.

Cette embellie a une traduction directe sur la position des Landes dans le concert national. En nombre de nuitées, le département grimpe à la 13ème place. Encore plus éloquent, si l’on rapporte les nuitées touristiques au nombre d’habitants, les Landes se classent au 3ème rang des départements métropolitains. Derrière les Pyrénées-Orientales et la Charente-Maritime.

Si les Landes attirent les touristes et en particulier les familles, qui constituent le gros de la clientèle,  il n’en reste pas moins vrai que le département a besoin de nouveaux investissements, d’infrastructures et d’hébergements de qualité. Autant dire que l’annonce ce mois-ci de Laurent Fabius d’un nouveau plan de développement du tourisme  est tombé à pic. Surtout que la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) va y jouer un rôle central. C’est ce qu’a révélé son président de commission de surveillance, Henri Emmanuelli, à l’occasion d’une conférence de presse sur le tourisme landais.

 Une plate-forme d'investissements

1 milliard d'euros sur cinq ans doivent être mobilisés en faveur de la filière à travers trois dispositifs parallèles constituant une nouvelle « plate-forme d’investissements », France Développement Tourisme.

Celle-ci comporte en première lieu une société foncière dédiée à l’hébergement, visant à investir dans la construction de nouvelles capacités ou dans la rénovation lourde d’établissements. Cette foncière doit être dotée de 500 millions d’euros, la Caisse des Dépôts y contribuant à hauteur de 100 à 150 millions d’euros, le complément étant apporté par des co-investisseurs institutionnels.

Par ailleurs, la CDC va dégager une enveloppe de 400 millions d’euros sur fonds propres dédiée aux territoires. En l’espèce, il s’agit de financer des investissements dans les infrastructures et équipements touristiques : ports de plaisance, parcs d’exposition, équipements destinés au thermalisme, notamment. Cette enveloppe sera également utilisée pour des initiatives relevant du « e-tourisme », la problématique de l’Internet et du numérique étant désormais capitale pour le tourisme.

Enfin, Bpifrance portera le troisième dispositif de la plate-forme d’investissements de la CDC : la filiale de la Caisse spécialisée dans l’accompagnement des entreprises va créer un fonds de capital développement afin de lever de 80 à 100 millions d’euros. Ce fonds, auquel Bpifrance apportera 50 millions, servira notamment à financer l’innovation et, là aussi, des initiatives relevant du « e-tourisme ».

Les leviers financiers existent donc. Les projets aussi dans les Landes, comme la rénovation du Splendid à Dax dont les travaux vont débuter fin novembre ou le projet de destination golfique à Tosse dont les études se poursuivent en même temps que la démarche de dialogue territorial.

COMMENTAIRES (1)

Que notre Tourisme se porte bien est une très bonne nouvelle en ces temps de disette et autre croissance en berne ! Notre littoral attire de plus en plus de monde .. mais aussi notre tourisme en espace Rural à l' intérieur des Terres qui est de très grande qualité .Cela va sans doute permettre à des entreprises de vouloir venir s' installer dans notre Département qui serait alors redynamisé ! Je suis certain que nous sommes encore en dedans du formidable potentiel dont recèle les LANDES . Oui notre tourisme progresse ...on est encore plus fiers d' être Landais . Adishatz !
lou de semisens
 

ARTICLES LES PLUS LUS

Economie 17 décembre 2015

Aqualia, l'alliance de géants landais

Economie 16 mai 2018

Le Splendid de Dax renaît !

Economie 03 novembre 2016

Les élus du Département en soutien à la...

Economie 16 juin 2016

Tosse : fin de parcours pour le dialogue...

Economie 01 juillet 2014

Feu vert à la reprise de Gascogne

Economie 22 juin 2017

Le Projet résidentiel et touristique à...

Economie 29 octobre 2015

Le nouveau souffle du tourisme landais

Economie 16 novembre 2015

AgroLandes : l'agroalimentaire de demain