Medialandes
Economie
13 mars 2019

Green Me, pour le bien-être au travail

Confort. Avec son cube connecté, la petite société d'Aire-sur-l'Adour aide les grosses entreprises à améliorer les espaces de vie de leurs salariés.
1140 vus
© S. Zambon | Dpt40© S. Zambon | Dpt40

Confort. Avec son cube connecté, la petite société d'Aire-sur-l'Adour aide les grosses entreprises à améliorer les espaces de vie de leurs salariés.

Déjà plus de 3 000 cubes Green Me – bleu Papeete, fuschia du Cap ou d'une des cinq autres couleurs esprit voyage disponibles –, ont été disposés, en deux ans, sur les bureaux de salariés de grands groupes de l'hexagone comme le Crédit Agricole, Vinci, l'Occitane, ou encore Safran à Tarnos. 150 sites ont été équipés, essentiellement dans le secteur tertiaire amateur d'« open spaces », un peu dans les hôpitaux et bientôt dans des écoles.

Au CES de Las Vegas

Le but ? Rendre plus agréable le travail en espace clos en s'attaquant aux problématiques de température, de bruit, de lumière, d'humidité ainsi qu'au ressenti des salariés, afin de concilier performance et confort. Fin 2014, l'Aturin Alexandre Dugarry et sa compagne Aïda Berrada, tous deux ingénieurs, ont remporté le concours EDF Energie Intelligente avec leur prototype. « Le Conseil départemental des Landes nous a offert à l'époque une aide de 10 000 € qui a été bien utile, même indispensable pour se lancer », souligne le couple qui a démarré avec juste une imprimante 3D. Dans leur bâtiment à énergie positive d'Aire-sur-l'Adour, ils sont désormais cinq salariés. L'an passé, la start-up landaise s'est fait remarquer au salon CES de Las Vegas. De quoi détecter des partenaires et des investisseurs, notamment au Canada, plus sensible que les États-Unis au bien-être au travail. La société est en tout cas prête pour le marché international, avec déjà des commandes en Belgique ou en Allemagne.

Plus d'infos www.greenme.fr

Alexandre Dugarry, co-fondateur

« On a été les premiers à proposer un outil intégrant dans un même boîtier toutes les mesures : température, degré d'humidité, qualité de l'éclairage, volume sonore et renouvellement d'air. Notre force est aussi de réussir à mesurer le ressenti du salarié qui, en faisant simplement pivoter le cube, peut exprimer son sentiment de confort ou d'inconfort. Tout est par ailleurs exclusivement fabriqué dans le Sud-Ouest, entre le siège à Aire-sur-l'Adour, AI2P à Lourdes et Copélectronic à Bayonne. Pas besoin d'être à Bordeaux ou Paris pour faire marcher une start-up ! »

Aïda Berrada, co-fondatrice

« Les cubes connectés nous font parvenir automatiquement un point toutes les dix minutes pour chacun des 10 paramètres mesurés : à partir de ces données agrégées sur une interface d'analyses, nous rédigeons des rapports pour aider les entreprises à choisir des solutions qui ont du sens pour un meilleur confort général des salariés. L'idée est de remettre l'humain au centre de la performance énergétique des bâtiments. »

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Economie 17 décembre 2015

Aqualia, l'alliance de géants landais

Economie 16 mai 2018

Le Splendid de Dax renaît !

Economie 03 novembre 2016

Les élus du Département en soutien à la...

Economie 16 juin 2016

Tosse : fin de parcours pour le dialogue...

Economie 01 juillet 2014

Feu vert à la reprise de Gascogne

Economie 22 juin 2017

Le Projet résidentiel et touristique à...

Economie 29 octobre 2015

Le nouveau souffle du tourisme landais

Economie 16 novembre 2015

AgroLandes : l'agroalimentaire de demain