Découvrez le Pack XL Jeunes
Economie
27 mars 2018

Budget 2018 : « Maîtrise, ambition et innovation »

Le budget 2018 du Département est marqué par la maîtrise des dépenses de fonctionnement et le maintien d'un haut niveau d'investissement permettant de nouveaux projets. Parmi eux, une initiative forte en direction des jeunes autistes et de leurs familles.
1927 vus
© S. Zambon | CD40© S. Zambon | CD40

Le budget 2018 du Département est marqué par la maîtrise des dépenses de fonctionnement et le maintien d'un haut niveau d'investissement permettant de nouveaux projets.  Parmi eux, une initiative forte en direction des jeunes autistes et de leurs familles.

C'est par une minute de silence en hommage à l'héroïsme du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame qu'a démarré la session consacrée au budget départemental lundi. Puis le Conseil départemental s'est penchée sur le plus lourd volet de ces deux jours de débats : la Solidarité (insertion, personnes âgées, handicap, enfance...) qui représente 55% du budget global, soit 262 millions d'euros sur 478 M€.
Innovation en la matière, le projet « Chacun sa vie, chacun sa réussite » consacré aux adolescents autistes. La réflexion est engagée sur un futur lieu « au carrefour des domaines éducatifs, pédagogiques, sociaux, médico-sociaux et sanitaires » a précisé Paul Carrère, vice-président en charge de l’action sociale. Ce projet, travaillé avec le secteur associatif, a pour ambition de mieux stimuler les 15-25 ans avec un hébergement possible dans de petites unités de vie, une structure d'accueil de jour et un espace de répit pour les familles.
« Nous avons bon espoir que ce projet, qui concerne plus d'enfants qu'on ne le croit (100.000 Français de moins de 20 ans, ndlr), soit repris dans le futur plan national sur l’autisme », a assuré Xavier Fortinon, le président du Conseil départemental.

Jeunesse en avant, solidarité avec les aînés

Les mineurs sont, plus globalement, au centre des préoccupations départementales, entre financement de nouvelles places d'accueil petite enfance (870.000 €), déploiement des maisons d'enfants à caractère social avec l'ouverture en fin d'année d'une MECSSI à Mont-de-Marsan (14M€), et bien sûr effort massif sur les établissements scolaires avec notamment le lancement du futur collège d’Angresse et la restructuration intégrale du collège de Capbreton (total de 15 M€). Quant aux mineurs non accompagnés, pour qui les dépenses départementales explosent afin de leur offrir un accueil digne et humain, « la défaillance de l'Etat » a une nouvelle fois été pointée du doigt par les élus de la majorité.
2018 marque par ailleurs la concrétisation de grands projets innovants pour les personnes âgées (87 M€) avec notamment la pose de la première pierre du Village Alzheimer le 14 mai prochain, une première en France (12,6 M€ de crédits 2018). L'expérimentation numérique pour le mieux vieillir à domicile a, elle, était prolongée jusqu'en juin et 800.000€ ont été alloués au premier plan de création de 200 places en résidences autonomie avec services collectifs.

Défense du service public

Des nouveautés qui ne doivent pas faire oublier que les Landes offrent dans leurs Ehpad un tarif d’hébergement parmi les plus bas à 54 €/jour. Alors que la réforme de la tarification est à l'étude, la sénatrice et conseillère départementale, Monique Lubin, a  salué ce service public landais, dénonçant « les taux de rentabilité des hébergements privés où on parle des retraités en placements financiers ». Autre grief vis-à-vis du gouvernement, la politique sur le logement social qui selon la majorité va affecter les finances des bailleurs sociaux. « On ne comprend pas cette politique qui frappe toujours les pauvres au bénéfice des plus aisés », a critiqué M. Fortinon qui souhaite « accentuer son soutien à la production de logements sociaux » (348 en construction et 144 en réhabilitation cette année).

Taxe foncière inchangée

En conclusion aux 49 rapports examinés en deux jours, Gabriel Bellocq pour le groupe socialiste, a aussi tenu à souligner « l'effort départemental sur  l’économie sociale et solidaire, la réflexion engagée sur le devenir des centres bourgs et centres villes, le développement des territoires via le tourisme et le thermalisme notamment. Et Gabriel Bellocq de résumer : « Notre action s’inscrit dans la continuité des politiques portées ces dernières années. Mais les nouveaux dossiers font de ce budget 2018 un budget en mouvement, un budget d'avenir ».
Avant le vote final (dix voix contre de l'opposition qui a, entre autres, critiqué la gestion publique de l’eau, les syndicats mixtes à vocation économique, l’action en matière de tourisme et la politique de construction des collèges ), M. Fortinon a aussi salué dans cet exercice 2018 « l'expression de la maîtrise, de l'ambition et de l'innovation » avec des dépenses de fonctionnement contenues (368 M€, -1,2 %) et un haut niveau d'investissement à 110 M€, équivalent à l'an passé. Le tout avec une taxe sur le foncier bâti inchangée.
Si les landais bénéficient d’un taux d’équipement élevé, ils contribuent bien moins que les Aquitains d’un point de vue fiscal avec en moyenne 165 €/habitant contre 211 €.

Découvrez le reportage

- en photos
- en vidéo

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Economie 16 juin 2016

Tosse : fin de parcours pour le dialogue...

Economie 03 novembre 2016

Les élus du Département en soutien à la...

Economie 16 mai 2018

Le Splendid de Dax renaît !

Economie 01 juillet 2014

Feu vert à la reprise de Gascogne

Economie 17 décembre 2015

Aqualia, l'alliance de géants landais

Economie 22 juin 2017

Le Projet résidentiel et touristique à...

Economie 29 octobre 2015

Le nouveau souffle du tourisme landais

Economie 16 novembre 2015

AgroLandes : l'agroalimentaire de demain