Entre ciel, terre et mer
Economie
20 juin 2018

L'agriculture landaise innove pour son avenir

15 professionnels landais incarnant l'innovation dans le domaine agricole étaient réunis par Sud Ouest, vendredi 15 juin devant les arènes de Mont-de-Marsan, pour l'opération « Les Landes se redonnent des ailes » soutenue par le Conseil départemental et la Chambre d'Agriculture.
1877 vus
© Sud-Ouest© Sud-Ouest

15 professionnels landais incarnant l'innovation dans le domaine agricole étaient réunis par Sud Ouest, vendredi 15 juin devant les arènes de Mont-de-Marsan, pour l'opération « Les Landes se redonnent des ailes » soutenue par le Conseil départemental et la Chambre d'Agriculture.

Après deux années consécutives de crise aviaire et les récentes intempéries, voilà un événement pour redonner du baume au coeur à tout un département. En amont du premier marché des producteurs de pays à Mont-de-Marsan, la conférence dynamique intitulée « l'agriculture innove » ou comment les professionnels landais se tournent vers l'avenir, a démontré que les Landes étaient bien « une terre fertile en idées » comme l'a dit Emmanuelle Pédezert, chef de l'agence départementale de Sud Ouest à l'initiative du projet.

180 secondes pour convaincre

En trois minutes chrono, comme un défi original et très vivant, une quinzaine de professionnels, « pitcheurs d'un soir », se sont succédé avec autant d'aventures innovantes sous le chapiteau dressé devant le Plumaçon. Pour Oléoandes qui produit ses compléments protéinés à base de tournesol et colza pour éviter d'importer du soja, Pascal Guichemerre, micro en main, a lancé un appel aux agriculteurs bios pour qu'ils rejoignent la Cuma de Mugron. Maryline Reuschle du Laboratoire Art&Cos à Amou a insisté sur les matières premières landaises (kiwi, safran...) utilisées dans ses cosmétiques comme sa marque bio Apisens. Etonnant Sylvain Larrère (Larrère&Fils) avec ses panneaux solaires faisant avancer les bancs de désherbage, un produit amélioré grâce à l'aide de Hollandais. Le AirBnB du matériel agricole, c'est www.votremachine.com qui, s'est félicité Marie-Laure Lafargue, s'étend aujourd'hui de Hontanx à la Nouvelle-Aquitaine et même jusqu'en Bretagne, de quoi ramener des revenus dans le monde agricole en s'attaquant aux charges de mécanisation.
Mélanie Laborde de la Ferme du Vieux bourg à Castel-Sarrasin, a fermement défendu la plate-forme départementale Agrilocal40.com qui lui offre de nouveaux débouchés.

Espaces tests agricoles pour maraîchage

L'occasion pour l'élue Magali Valiorgue de rappeler que l'agriculture est une priorité du Conseil départemental qui y consacre 6 M€ chaque année. AgriLocal, a-t-elle dit, « est aujourd'hui victime de son succès et fait apparaître un manque de production maraîchère landaise, fruits et légumes ». Aussi, le Département, avec les mairies et communautés de communes (Mimizan, Saint-Geours-de-Maremne et Magescq pour commencer cet automne), a décidé de lancer un nouveau dispositif : les espaces tests agricoles, à savoir une mise à disposition de foncier au bénéfice d'agriculteurs qui s'installent. Le tout avec un accompagnement juridique, technique et humain.
Jamais loin des fruits, Rémi Fortassier, lui, s'est lancé dans la fabrique de yaourts sur l'exploitation familiale de vaches d'Orthevielle, une idée venue en pleine crise laitière. « La ferme vient à la ville » aussi via le Drive fermier d'Yzosse présenté par Bertrand Abadie. Quoi qu'il arrive, la soirée a montré que le monde agricole s'adapte en permanence aux nouveaux usages comme chez Dupérier et leur nouveau site internet de haute gastronomie chez-cazalier.fr. Le milieu du canard gras ne pouvait qu'applaudir l'intervention de Marine Blin pour Agrolandes qui a détaillé le CartoGIP permettant d'agir plus rapidement en cas de nouvelle alerte sanitaire.

Drones et larves de mouches

Nouveauté aussi dans l'enseignement à l'image du Lycée agricole de Oeyreluy où on formera bientôt au pilotage des drones. Drone toujours pour l'épandage de couverts végétaux par Ovalie Innovation, filiale R&D de Maïsadour et Vivadour. L'éco-lieu Jeanot et les Chanvres de l'Atlantique, même sans représentant à Mont-de-Marsan, ont aussi été mis à l'honneur. Avec son « goutte-à -goutte intelligent » récupérant l'eau non utilisée dans les systèmes d'irrigation, Bruno Cabé a su séduire l'auditoire, parlant de notre planète où l'eau est de plus en plus rare. Mais c'est Maxime Baptistan qui a remporté le vote du public avec sa start-up Protifly qui alimente des poissons via des larves de mouches devenant agri-protéines, un potentiel découvert lors d'une mission pour la FAO en Colombie.
Dans « notre département de battants », « tous ces exemples nous rendent fiers d'être agriculteurs ! », a conclu Dominique Graciet de la Chambre d'Agriculture, avant la photo de famille.

COMMENTAIRES

 

ARTICLES LES PLUS LUS

Economie 16 mai 2018

Le Splendid de Dax renaît !

Economie 03 novembre 2016

Les élus du Département en soutien à la...

Economie 16 juin 2016

Tosse : fin de parcours pour le dialogue...

Economie 17 décembre 2015

Aqualia, l'alliance de géants landais

Economie 01 juillet 2014

Feu vert à la reprise de Gascogne

Economie 22 juin 2017

Le Projet résidentiel et touristique à...

Economie 29 octobre 2015

Le nouveau souffle du tourisme landais

Economie 16 novembre 2015

AgroLandes : l'agroalimentaire de demain